Pour les associations à Paris, la Mairie bouscule les mauvaises habitudes !

Anne Hidalgo, Maire de Paris et Pauline Véron, Adjointe à la Mairie de paris pour la vie associative, la démocratie locale et la participation citoyenne ont présenté il y a quelques jours au Conseil de Paris le nouveau plan de soutien de la Ville à la Vie Associative et à la participation citoyenne. Qu’est-ce qui change ?

L’engagement associatif et citoyen, un engagement convergent

Avec 65 000 associations et 660 000 bénévoles, Paris fait figure de proue de l’engagement civique. Pour amplifier ce mouvement, la ville compte renforcer son engagement pour les services civiques et le Bafa citoyen. En effet, cela permet bien souvent de stabiliser la situation des volontaires en leur donnant un soutien public.

Une maison des associations à Paris XIème
Une maison des associations à Paris XIème

Dans le même temps, la Ville de Paris va chercher à diversifier les formes d’engagement : Au travers des Conseils de quartiers multipliés, de l’émergence du Conseil Parisien de la Jeunesse qui continue de se fortifier et au-delà, en ouvrant les Maisons des associations aux citoyens dans leur majorité.

Dans la même trempe, les Maisons des associations (MA) sont désormais nommées “Maisons de la vie associative et citoyenne” (MVAC). La transformation est symbolique, mais pas seulement ! En effet, dix agents supplémentaires seront recrutés dans ces « MVAC ». L’objectif est de permettre, dès 2018, d’avoir un minimum de trois agents simultanément pour accompagner les porteurs de projets.

De plus, cette évolution intervient dans l’élargissement du cercle des projets visés par la Mairie. Les « MVAC » accueilleront dès à présent les associations en devenir, les collectifs d’habitants, les Conseils de Quartier et pourront soutenir les projets qui ont vocation à être présentés dans le cadre du budget participatif. Les nouvelles Maisons seront réduites en nombre mais renforcées en effectif et réunies sous formes de pôles stratégiques. Paris comptera donc à présent 16 Maisons de la vie associative et citoyenne. Elles seront ouvertes jusqu’à 40H par semaine, dimanche compris pour les associations ayant signé une convention.

Accompagner les associations dans leur développement

En 2016, 260 millions d’euros de subventions ont été attribués à près de 2600 associations de toutes tailles et représentatives de tous les secteurs d’activité (soit en moyenne 100 000€ par association).

La Ville souhaite amplifier ces financements et continuer d’accompagner les associations dans leur développement à travers, notamment, l’aide à la diversification des sources de financement.

Ainsi, l’un des objectifs va être de renforcer l’emploi dans le secteur associatif. A ce titre, la ville compte d’ailleurs lancer la plateforme « Etre employeur ».

En termes d’actions concrètes et d’efficience, la Mairie va aider les associations à faire connaître leurs actions aux parisiens à travers un affichage numérique. Nouveauté notable : une plateforme de réservation de salles en ligne sera mise en place dès 2018.

Enfin, le pilier essentiel de cette réforme va se trouver dans un « choc de simplification ». Actuellement, les délais de traitements des dossiers de demande de subvention sont pris en charge en dix mois en moyenne. En 2020, l’objectif est de passer à 6 mois.

Un nouveau portail pour les associations sera créé, il sera unique et réunira l’ensemble des informations et des procédures nécessaires. Si une telle plateforme existe déjà, elle ne permet que de faire les demandes de salles sur certains centres et à déposer des demandes de financement.

Un plan ambitieux !

Ce nouveau plan est un plan ambitieux mais rigoureux. Au travers d’une dizaine de mesures-clés, il va permettre de faciliter la vie des associations et de simplifier la démarche des porteurs de projet.

La Ville de Paris l’a compris, ce qui compte pour les associations, c’est peut-être l’argent, mais surtout le capital « temps » et le capital « compétences ». En renforçant les anciennes Maisons des Associations, la Mairie assure une amplitude horaire plus importante de ces nouveaux pôles parisiens. Cela permet d’augmenter l’espace accordé aux associations au sein de la Ville.

Avec ce projet serein et déterminant, l’équipe d’Anne Hidalgo semble préparer au mieux l’avenir… En espérant que les objectifs fixés soient réellement atteints, évidemment !

En savoir plus :

Cet article a été rédigé sur le base de la communication de la Mairie de Paris. Il n’est qu’un résumé des mesures que vous pouvez aller consulter directement sur le site de la Mairie.