Alerte Info : François Fillon mis en examen ne se retire pas

Les casseroles dans tous les sens, les révélations du Canard Enchaîné et de Médiapart qui s’accumulent. On n’imaginait pas que François Fillon puisse tenir aussi longtemps. 

L’annulation de la visite au Salon de l’agriculture : le premier épisode de la saga matinale

Ce matin, il devait d’ailleurs se rendre au Salon de l’Agriculture. Mais voilà, François Fillon décide de renoncer au dernier moment alors que journalistes et politiques l’attendent. Visiblement, un événement s’est produit en fin de soirée ou en début de matinée, très tôt. Personne n’est au courant et même les soutiens les plus proches du candidat Les Républicains semblent pris de court. 

On nous apprend qu’il a reçu de nombreuses personnalités, les informations tombent au compte-goutte : d’abord que Patrick Stefanini, le Directeur de campagne a posé sa démission, puis qu’Alain Juppé sera présent ; au téléphone, l’un de ses collaborateurs nous déclare “On est en pleine improvisation, il est mis en examen”.

Quelques instants plus tard, on nous le confirme : ils se sont entretenus mais finalement Juppé ne sera pas sur la photo de famille. Du côté du parti, tous les ténors ont annulé leurs agendas respectifs. Nicolas Sarkozy a passé la matinée au téléphone, lui aussi consulte, s’interroge. 

Un suspens intenable, la conférence de presse en deuxième épisode

Le suspens est alors intenable, les journalistes sont en pleine ébullition, les conférences de rédaction se sont arrêtées, les équipes sont sur le terrain, les téléphones ne s’arrêtent pas, Gérard Longuet arrive au QG, suivi de François Baroin, Valérie Pecresse ou encore Xavier Bertrand.

L’équipe présente autour du candidat LR prend les airs du dernier gouvernement Fillon. Les élus sont nombreux, le ton est grave, la situation cristallise les tensions, les mines sont graves, Eric Woerth a la mine dépitée.

Et l’information tombe : François Fillon est mis en examen le 15 mars, mais il se maintient.