Massacre en Syrie : Est-ce la fin de l’humanité ?

Six années de massacres, de torture et de négligence.
Ô ma Syrie combien ce temps t’es cruel et infâme… C’est à l’aube que je t’écris mes mots, tremblant d’inquiétude que tu ne verrais plus l’espoir se lever.

Es-tu tortionnaire ou victime ? Je pense à cette Nation assoiffée d’instruments géopolitiques, de cette Nation ayant comme soucis préalable, le patrimoine, le pétrole et ton or… Je pense à cette Nation pour qui l’Humain n’est rien alors que le Capital est tout.

Hélas, même Abraham n’a pas pu te porter secours, et tu t’es noyée dans les flammes.
Que la paix soit sur toi, ô fleur qui n’est plus que cendres s’éparpillant sur ton sol.

Étrange est le monde dans lequel on vit, mais plus étrange encore ta disparition sans raisons.
Mais rappelle toi de la promesse de la justice, le patient ne perd jamais.

Que tes traîtres se rappellent que leur compte est proche.

Ô Alep, fleuve de ma détresse. Combien de sang versé et combien d’âmes innocentes volées.
Ne nous en veut pas Alep, parce qu’il ne faut pas en vouloir aux insoucieux.
Mais que dire de ces petits enfants, qui n’ont trouvé qu’un seul refuge, le sable de ta terre …

Aux quatre coins du monde, ils se réunissent en urgence : Mettant au milieu de leur table ronde, les victimes civiles en essayant de justifier leurs actes ou même de nier l’existence même des victimes, à croire qu’ils devraient être les seuls à dominer.

La Russie ? Elle intervient sous la couverture de la légitime défense de son avion civile abattue dans les aires du Sinai. Quelle Mona Lisa géopolitique !

La France ? Elle intervient au nom de la réponse aux attentats qu’elle a subi. Si le problème se trouvait à plus de 5000 km et pas sur son propre territoire, on continuerait aujourd’hui de sentir le gaz dans les rues de Damas.

La Grande Bretagne ? Elle intervient au nom de la légitime défense collective.

Les États- Unis ? Ils interviennent parce qu’ils se sentent menacés partout dans le monde depuis 2001.

Israël ? “L’ennemi numéro un du slogan baathiste depuis 40 ans” intervient expressément sans aucun obstacle et détruit ses cibles d’intérêt syrien général.

La grande question qui demeure est simple pourtant : comment les opérations d’aviation peuvent ne pas se heurter ?
Ce qui mène à la coordination entre ces différents Etats cités.

A-t-on le droit de parler d’accords russo- israéliens ?

À suivre….