#MaVoix : Une expérience démocratique dont vous êtes le héros

Alors que depuis quelques semaines, les journaux s’arrachent les déclarations chocs des derniers candidats aux différentes Primaires (on commence d’ailleurs à ne plus s’y retrouver) et que le monde politique est tout entièrement tourné vers les élections présidentielles qui se dérouleront dans moins de 8 mois, un collectif citoyen se prépare pas à pas à entrer dans l’histoire lors des prochaines élections législatives.

#MaVoix fête tout juste son premier anniversaire et voit déjà les choses en grand : présenter des candidats sur les 577 circonscriptions qui éliront notre prochaine Assemblée Nationale.

Initiative d’un petit groupe d’individus dont la désillusion vis à vis de la classe politique n’est un secret pour personne, le rêve est fou : faire élire des citoyens formés et tirés au sort pour relayer pendant 5 ans, les décisions des français sur l’ensemble des projets et propositions de loi présentés à l’Assemblée Nationale.

Comme de nombreux mouvements démocratiques qui semblent éclore par dizaines ces derniers mois, #MaVoix a le désir de remettre le citoyen au cœur des décisions politiques : passer d’une démocratie représentative à une démocratie participative.

Alors que le déclin de confiance dans le système politique aujourd’hui s’explique par l’échec des institutions à associer de manière effective les citoyens aux décisions politiques, le collectif a de quoi séduire les abstentionnistes. En prenant l’engagement moral de voter strictement dans le sens de ce qui est décidé par les français, ces députés citoyens ne sont plus dans le « dire » mais dans le « faire ». 

Plus de promesses en l’air, plus de discours illusoires, plus de mensonges et de compromis obscures, une plateforme en ligne co-construite permettra aux citoyens de prendre connaissance des lois votées à l’Assemblée Nationale, de s’informer, de débattre et à terme de voter « pour », « contre » ou de s’abstenir sur l’ensemble de ces lois. Les votes ainsi comptabilisés seront transmis aux différents députés #MaVoix, dans le strict respect de la représentation proportionnelle au moment du vote en Assemblée.

Utopie ? Peut-être. Mais alors le terme « utopie » ne désigne pas l’irréalisable mais l’irréalisé. Et pourquoi pas essayer, ensemble, de venir modifier les rouages d’un système à bout de souffle, qui ne connaît plus que des élections à l’abstention extraordinairement terrifiante ?

Nous ne sommes plus au stade de l’indignation, nous nous devons de dépasser les cris des contestations aveugles, si stériles. Nous sommes la génération des propositions multiples, des innovations collectives.

Il ne s’agit plus d’espérer l’homme providentiel qui viendra guérir la France de tous ses maux. Nous sommes chacun, individuellement, collectivement, les hommes et les femmes qui construiront ensemble la France dont nous serons fiers. Car au-delà des inégalités cruelles, des violences silencieuses, des injustices nauséeuses, des absurdités invisibles, des blessures profondes, nous sommes tellement plus.

Nous innovons, nous connectons, nous agissons. Nous sommes imprévisibles, nombreux, puissants  Nous sommes le changement, l’engagement, l’espoir.

Mardi 20 septembre, le groupe local parisien du collectif a lancé le compte à rebours lors de sa réunion de rentrée. 263 jours pour faire parler, convaincre et passer les portes du Palais Bourbon. Moins d’une année pour s’inscrire dans l’histoire, au coté des initiatives citoyennes ayant déjà réussi leur pari : Podemos, le parti pirate islandais ou encore le Mouvement 5 étoiles italien.

Si les obstacles sont nombreux, ils n’en sont pas moins surmontables ; nous leur souhaitons donc force et courage !

Partout, le changement se chuchote ou se crie. Alors quelque soit le chemin que nous emprunterons lors de ces élections, reprenons les armes de notre démocratie trop longtemps négligées, et ensemble, entrons à l’Assemblée Nationale.